Reconstitutions : Richard Coeur de Lion

Expertises :Reconstitution, conseil historique

Client :L'Abbaye de Fontevraud

Reconstitutions : Richard Coeur de Lion

L’Abbaye de Fontevraud nous a demandé, pour son exposition Richard Coeur de Lion, roi chevalier, de réaliser un certain nombre d’objets en lien avec la seconde moitié du XIIème siècle.

Certains objets demandant un très haut niveau de compétence, nous avons travaillé avec des artisans français spécialisés, afin d’offrir le meilleur travail possible, tant historiquement que techniquement.

  • La couronne de Richard Coeur de Lion, disparue depuis le XVIIIème siècle. En adjoignant nos connaissances avec celles de Rémy Filliol, bijoutier, nous avons fait reconstruire une couronne visuellement aussi proche que possible des sources qu’il nous reste de cette dernière, et de la période.
  • Les éperons du couronnement de Richard Coeur de Lion, en or, reproductions de pièces de musées en fer. C’est à nouveau Rémi Filliol qui a mis son savoir-faire technique à notre disposition pour cet objet.
  • Une épée, restitution parfaite d’un modèle du XIIème siècle. C’est le forgeron Fabrice Cognot qui s’est chargé de cette réalisation. Également docteur en Histoire et spécialiste de l’épée, ce dernier a réalisé une arme en utilisant les méthodes de construction les plus récentes dévoilées par la Recherche historique. Ainsi, cette épée d’exception a été faite proportionnelle aux dimensions de l’Abbaye de Fontevraud elle-même !
  • Un coffre, reproduction en miniature d’un modèle conservé au Musée de Cluny, réalisé en partenariat avec l’ébéniste Julien Hormain. Nous avons également fait refaire une matrice pour reproduire à l’identique des deniers de Richard Coeur de Lion, conservés en musée, afin d’en remplir le coffre. Le tout évoque la rançon de roi que l’Angleterre dût fournir lorsque Richard était retenu en captivité.
  • Un costume de chevalier du XIIème. Nous nous sommes chargés entièrement de cette reproduction, en proposant une reconstitution un peu particulière. Il s’agit de Robert d’Harcourt, compagnon de Richard Coeur de Lion, mais avec un équipement adapté pour le voyage en Terre Sainte. Ce dernier est donc plus léger, et intègre des éléments plus courants en Orient à cette période.

L’exposition se tient du 29 juillet au 5 novembre 2017