Category Archives: Nouveau projet

  • 0
soldat britannique dans une tranchée

Symboles de Guerre

Tags : 

Certains d’entre vous nous ont vu le teaser assez fort depuis quelques temps, nous sommes actuellement sur un gros projet autour de la Bataille de la Somme. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que celui-ci s’annonce… plutôt énorme !

Un projet devenu un pari fou

mariage-coquelicot-bleuetÀ l’origine le projet Somme 2016, porté par l’association Pearls, c’est un projet qui s’inscrit dans le Centenaire de la Grande Guerre, pour rendre hommage aux soldats de toutes nationalités ayant combattus lors de la Bataille de la Somme.
Au travers d’une série d’images, prises par 4 équipes de photographes, le projet montrera une part du quotidien des soldats, mais aussi des épisodes marquants devenus emblématiques, ainsi que des compositions plus artistiques et symboliques. Symboles de Guerre, c’est d’ailleurs le nom de ce projet d’envergure, lancé en 2015.
Les photographies seront ensuite constituées en expositions temporaires, et destinées aux musées français d’abord, mondiaux ensuite, qui gardent encore la mémoire de la Grande Guerre.

Hydragency est impliqué dans le projet pour la direction artistique et le conseil historique.

Soldats canadiens dans une tranchée en 1916Mais ça, c’était la base, le début de cette aventure ! Et tout a commencé avec un char… Lorsque le porteur du projet nous a appelé un jour pour nous dire qu’il fallait absolument un char. De ce fameux modèle de Mark I qui n’existe plus !

Car le projet Symboles de Guerre a bien évolué. Aujourd’hui, en plus de l’immense projet photographique de départ, c’est aussi un projet artistique considérable autour de la symbolique des fleurs représentants les soldats tombés pendant la bataille (coquelicot pour les britanniques, bleuet pour les français, myosotis pour les allemands). Plus de 400 000 coquelicots plantés, des sculptures géantes, des tableaux, des illustrations…

Mais, surtout pour nous, le projet est aussi devenu une entreprise de reconstructions et de reconstitutions d’envergure…

 

Des tranchées et des hommes

Tranchée anglaise sur le front Ouest 1916Pour donner du contexte aux images, et pour donner vie à ce contexte, nous voilà devant deux nouvelles tâches. En premier lieu, réaliser un réseau de tranchées reconstituées parmi les plus grands du monde, et la constitution d’une petite armée de reconstituteurs pour les habiter !

À l’heure actuelle, le réseau de tranchées que nous avons conçu pour répondre à nos attente respecte scrupuleusement les constructions de l’époque, avec une ligne de front et de support, des boyaux de communication, des casemates enterrées et des nids de mitrailleuses, ainsi que de nombreuses autres choses que nous gardons encore secrètes. Certes, nous avons dû un peu condenser les plans à cause de la taille du terrain qui nous est alloué.

A British trench near the Albert-Bapaume road at Ovillers-La Boisselle, July 1916 during the Battle of the Somme. The men are from A Company, 11th Battalion, The Ch200 reconstituteurs. Il semblerait que cela soit le record actuel de rassemblement, détenu par les Russes (toujours eux!) lors d’une reconstitution de la bataille de Szkotowo. Nous allons donc devoir monter au dessus ! Avec la lourde tâche de respecter les proportions de soldats de la coalition britannique et des forces françaises, le tout dans un respect aussi juste que possible des équipements de la Bataille de la Somme et des différentes nations présentes. Un véritable casse-tête !
Il est prévu qu’aux troupes de reconstitution se joignent des jeunes représentants de chaque pays présent lors de la bataille, qui seront habillés et équipés par nos soins.

 

Le Mark I

Mark_I_series_tankLe Mark 1… premier char opérationnel de l’Histoire. Disponible en version male (avec canons) ou female (avec mitrailleuses), il a été utilisé pour la première fois sur les champs de bataille de la Somme. De ce char de légende aujourd’hui il ne reste plus qu’un seul exemplaire male, au musée de Bovington en Angleterre.
Et nous allons en refaire un. Grandeur nature. S’il ne pourra pas avancer réellement, il sera en tous points semblable à la version d’origine, pour un joli jouet d’environ 5m sur 10, et près de 3m de haut. Peut-être vaut-il mieux dire elle, car il s’agira d’une version female ! Nous sommes actuellement en train de lui choisir un nom, d’après les documents de l’époque.

C’est évidemment un grand défi pour notre atelier. Et comme si cela ne suffisait pas pour rendre ce défi passionnant, le char sera ensuite offert à Thiepval, et présenté officiellement à la délégation britannique et à la reine Elizabeth II à l’occasion de leurs venues en France le 1er juillet.

 

Ainsi donc…

Ainsi donc, nous voilà avec :

  • Une série de photographies, transformées en expos temporaires, envoyées dans les grands musées français et internationaux de la Grande Guerre.
  • Des œuvres d’art offertes aux musées nationaux de la Grande Guerre, ainsi qu’à plusieurs représentants des gouvernements ayant participé à la bataille.
  • La reconstruction d’un réseau de tranchées de plus d’un kilomètre.
  • Le plus grand rassemblement de reconstituteurs de la Première Guerre.
  • La reconstruction d’un Mark I, taille réelle, pour une présentation à la reine d’Angleterre.

Nous sommes donc à l’heure actuelle, directeurs artistiques, conseillers historiques, et en charge des reconstructions et reconstitutions. Je vous laisse donc imaginer notre enthousiasme autour de ce projet qui sera bien entendu notre grande actu de l’année !

Breaking News : le projet a décroché cette semaine le Label Centenaire de la Grande Guerre ainsi que celui Bataille de la Somme ! C’est une nouvelle exceptionnelle pour nous !

L’inauguration du terrain aura lieu le 18 décembre, à Malesherbes, pour le coup d’envoi de la reconstruction des tranchées !

[EDIT MàJ] : Les organisateurs du projet n’ayant réussi à convaincre aucun partenaire financier, le projet ne sera finalement pas réalisé, malheureusement. . .


Chercher un article

Catégories