Category Archives: Hlog

  • 0
pipboy avec le site hydragency

Les Hydres, ça mue aussi !

Tags : 

Nous l’avions annoncé à la rentrée, nous avons ressenti le besoin de revoir un peu nos copies sur Hydragency, histoire d’aller plus loin.

Revoir vos copies ?

avatar ThibaultEt bien oui ! Mine de rien, nous avons commencé à tester l’aventure Hydragency et ses possibilités en 2013. Entre temps, le milieu a évolué, et nous avec.

Nous avons accompagné environ une trentaine de projets, accumulé plus de 2000 accessoires et objets, travaillé sur une quarantaine de décors, plusieurs projets de crowdfunding, sites internet, photos, livres et créations graphiques !

Durant ces années, et les projets en témoignent, nous avons souhaité garder une grande ouverture sur nos interventions. Sans faire tout et n’importe quoi, il s’agissait de voir un peu ce que nous pouvions réaliser, quelles étaient les envies et les possibilités qui se dégageaient de notre façon de travailler un peu particulière. Après ce processus, nous avons naturellement eu envie de reprendre nos idées de démarrage et voir où nous en étions. En partant d’un grand constat : notre méthode de travail fonctionne. C’est déjà un grand pas !

Hydragency version 2 ?

Nous avons souvent rencontré un problème avec nos interlocuteurs, c’est que nous faisons beaucoup de choses, et il est parfois difficile d’y voir clair ! Cet Hydragency version 2 vise justement à clarifier notre propos.

Bien sûr, nous gardons une ouverture d’esprit, celle qui a toujours été dans notre façon de procéder. Mais nous avons des spécialités et une idée claire qui nous guide : permettre la réalisation de projets culturels de qualité, mêmes aux petites structures et aux moyens réduits.
Le socle de compétences de base couvre toujours tous les aspects de l’ingénierie culturelle, mais nous souhaitons mettre plus en avant nos spécialités : le conseil artistique et historique, l’expérimentation dans l’Histoire et la création au sens large. Cela reste tout de même assez vaste !

Coté discours, vous verrez que nous ne changeons pas : nous gardons notre ton léger ! Après tout, si notre sérieux se voit dans nos projets, rien n’empêche plus de liberté sur le reste.

gravure, deux hommes terrassant une hydre

“Vous faites quoi exactement ?”, c’est vaste”, “on a du mal à comprendre”

Et donc, pour éviter que cet article ne soit trop long, la suite sera écrite sous forme de…

Nouvelles qui cassent !

– Nouveau site internet : plus dynamique, plus d’articles à venir sur le blog, plus de clarté, plus de bleu, un tri des projets de portfolio et la mystérieuse migration des décors éphémères… en attendant ce site est également consultable et plus beau que l’ancien sur tablettes, mobiles, cerebro et pip-boy.

– Sur les réseaux sociaux : plus de publications régulières sur facebook, le lancement d’un twitter @hydragency pour des infos culturelles et historiques, et un instagram @hydragency pour les making of de nos travaux. Nous travaillons actuellement sur le linkedin qui viendra s’ajouter à ça.

– Déménagement : et c’est en ce moment même ! Notre bon vieil atelier parisien était promis à la destruction, qui a commencée le 12 septembre. Nous en profitons donc pour déménager également prochainement le bureau de Cachan dans un endroit d’exception que nous vous dévoilerons dans les jours à venir…

– La mystérieuse migration des décors éphémères : ceux-ci quittent Hydragency pour prendre leur indépendance et deviennent le Labo 111 ! On parie que vous allez très vite en entendre reparler…

pipboy avec le site hydragency

Disponible aussi sur Pip-boy !

Et demain ?

Nous avons quelques projets immédiats que nous allons mettre en œuvre dans les semaines à venir :

– D’abord bien sûr, c’est l’aménagement de nos nouveaux locaux.

– Ensuite, plus d’Histoire Vivante ! Nous allons vous faire suivre les étapes de reconstructions de costumes historiques de différentes périodes, et nous avons très envie de développer les tests débutés avec l’Historial de la Vendée et la médecine médico-légale à Lyon.

– C’est également l’accompagnement au lancement du Labo 111, puisque nous avons préféré déconnecter les décors éphémères de notre activité classique. Nous travaillons actuellement sur ce fameux lancement qui arrivera dans quelques jours, et deux premières soirées prévues pour Halloween.

– Une mise en valeur de nos stocks de costumes : parce qu’il y en a pas mal, et jusqu’à présent nous n’avions pas pris le temps de les mettre en valeur par manque de place et de possibilités techniques. Mais de nouvelles collaborations prometteuses pointent leur nez coté photo, et nos nouveaux locaux vont nous donner de belles possibilités à ce niveau là. Affaire à suivre !

Salvador Dali au travail, peignant

C’est un peu le chantier créatif, oui monsieur Dalí.

 

Bref, pour résumer tout ça : nous sommes de retour pour vous jouer de bons tours, on a fait une jolie mue, et la suite promet d’être vraiment intéressante.

 

Bonne soirée à tous et à très vite !


  • 0
soldat britannique dans une tranchée

Symboles de Guerre

Tags : 

Certains d’entre vous nous ont vu le teaser assez fort depuis quelques temps, nous sommes actuellement sur un gros projet autour de la Bataille de la Somme. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que celui-ci s’annonce… plutôt énorme !

Un projet devenu un pari fou

mariage-coquelicot-bleuetÀ l’origine le projet Somme 2016, porté par l’association Pearls, c’est un projet qui s’inscrit dans le Centenaire de la Grande Guerre, pour rendre hommage aux soldats de toutes nationalités ayant combattus lors de la Bataille de la Somme.
Au travers d’une série d’images, prises par 4 équipes de photographes, le projet montrera une part du quotidien des soldats, mais aussi des épisodes marquants devenus emblématiques, ainsi que des compositions plus artistiques et symboliques. Symboles de Guerre, c’est d’ailleurs le nom de ce projet d’envergure, lancé en 2015.
Les photographies seront ensuite constituées en expositions temporaires, et destinées aux musées français d’abord, mondiaux ensuite, qui gardent encore la mémoire de la Grande Guerre.

Hydragency est impliqué dans le projet pour la direction artistique et le conseil historique.

Soldats canadiens dans une tranchée en 1916Mais ça, c’était la base, le début de cette aventure ! Et tout a commencé avec un char… Lorsque le porteur du projet nous a appelé un jour pour nous dire qu’il fallait absolument un char. De ce fameux modèle de Mark I qui n’existe plus !

Car le projet Symboles de Guerre a bien évolué. Aujourd’hui, en plus de l’immense projet photographique de départ, c’est aussi un projet artistique considérable autour de la symbolique des fleurs représentants les soldats tombés pendant la bataille (coquelicot pour les britanniques, bleuet pour les français, myosotis pour les allemands). Plus de 400 000 coquelicots plantés, des sculptures géantes, des tableaux, des illustrations…

Mais, surtout pour nous, le projet est aussi devenu une entreprise de reconstructions et de reconstitutions d’envergure…

 

Des tranchées et des hommes

Tranchée anglaise sur le front Ouest 1916Pour donner du contexte aux images, et pour donner vie à ce contexte, nous voilà devant deux nouvelles tâches. En premier lieu, réaliser un réseau de tranchées reconstituées parmi les plus grands du monde, et la constitution d’une petite armée de reconstituteurs pour les habiter !

À l’heure actuelle, le réseau de tranchées que nous avons conçu pour répondre à nos attente respecte scrupuleusement les constructions de l’époque, avec une ligne de front et de support, des boyaux de communication, des casemates enterrées et des nids de mitrailleuses, ainsi que de nombreuses autres choses que nous gardons encore secrètes. Certes, nous avons dû un peu condenser les plans à cause de la taille du terrain qui nous est alloué.

A British trench near the Albert-Bapaume road at Ovillers-La Boisselle, July 1916 during the Battle of the Somme. The men are from A Company, 11th Battalion, The Ch200 reconstituteurs. Il semblerait que cela soit le record actuel de rassemblement, détenu par les Russes (toujours eux!) lors d’une reconstitution de la bataille de Szkotowo. Nous allons donc devoir monter au dessus ! Avec la lourde tâche de respecter les proportions de soldats de la coalition britannique et des forces françaises, le tout dans un respect aussi juste que possible des équipements de la Bataille de la Somme et des différentes nations présentes. Un véritable casse-tête !
Il est prévu qu’aux troupes de reconstitution se joignent des jeunes représentants de chaque pays présent lors de la bataille, qui seront habillés et équipés par nos soins.

 

Le Mark I

Mark_I_series_tankLe Mark 1… premier char opérationnel de l’Histoire. Disponible en version male (avec canons) ou female (avec mitrailleuses), il a été utilisé pour la première fois sur les champs de bataille de la Somme. De ce char de légende aujourd’hui il ne reste plus qu’un seul exemplaire male, au musée de Bovington en Angleterre.
Et nous allons en refaire un. Grandeur nature. S’il ne pourra pas avancer réellement, il sera en tous points semblable à la version d’origine, pour un joli jouet d’environ 5m sur 10, et près de 3m de haut. Peut-être vaut-il mieux dire elle, car il s’agira d’une version female ! Nous sommes actuellement en train de lui choisir un nom, d’après les documents de l’époque.

C’est évidemment un grand défi pour notre atelier. Et comme si cela ne suffisait pas pour rendre ce défi passionnant, le char sera ensuite offert à Thiepval, et présenté officiellement à la délégation britannique et à la reine Elizabeth II à l’occasion de leurs venues en France le 1er juillet.

 

Ainsi donc…

Ainsi donc, nous voilà avec :

  • Une série de photographies, transformées en expos temporaires, envoyées dans les grands musées français et internationaux de la Grande Guerre.
  • Des œuvres d’art offertes aux musées nationaux de la Grande Guerre, ainsi qu’à plusieurs représentants des gouvernements ayant participé à la bataille.
  • La reconstruction d’un réseau de tranchées de plus d’un kilomètre.
  • Le plus grand rassemblement de reconstituteurs de la Première Guerre.
  • La reconstruction d’un Mark I, taille réelle, pour une présentation à la reine d’Angleterre.

Nous sommes donc à l’heure actuelle, directeurs artistiques, conseillers historiques, et en charge des reconstructions et reconstitutions. Je vous laisse donc imaginer notre enthousiasme autour de ce projet qui sera bien entendu notre grande actu de l’année !

Breaking News : le projet a décroché cette semaine le Label Centenaire de la Grande Guerre ainsi que celui Bataille de la Somme ! C’est une nouvelle exceptionnelle pour nous !

L’inauguration du terrain aura lieu le 18 décembre, à Malesherbes, pour le coup d’envoi de la reconstruction des tranchées !

[EDIT MàJ] : Les organisateurs du projet n’ayant réussi à convaincre aucun partenaire financier, le projet ne sera finalement pas réalisé, malheureusement. . .


  • 0
illustration ancienne de la constellation de l'Hydre

Voeux 2015 – Ad Astra

Tags : 

Cette semaine, nous allions poster nos vœux avec Hydragency.

Difficile, en une semaine à marquer d’une pierre noire dans notre histoire contemporaine, de souhaiter une bonne année et une bonne santé pour 2015…

Et puis en y réfléchissant, nous nous sommes dit que finalement c’est maintenant plus que jamais qu’il faut rester tournés vers l’avenir. Le monde dans son intégralité souffre, jour après jour, de la folie de l’homme. Mais chaque jour aussi, par les petites actions comme les grandes, des vies sont sauvées, des consciences s’ouvrent, des vies changent…

Et nous, qui nous voulons artisans de la Culture, des cultures et de l’ouverture d’esprit, de la transmission, nous n’avons qu’une mission aujourd’hui, qu’une voix, qu’une voie : Continuons.

En ces tristes jours d’hiver, nous saluons la mémoire des disparus, acteurs d’une culture que nous défendons. Et quoi qu’il en soit, nous regardons devant, et nous vous souhaitons une année 2015 pleine d’étoiles.

carte de voeux 2015


  • 0
Thibault assis sur un siège qui prends des notes pendant un tournage

Alors, vous faites quoi ?

Tags : 

Et bien oui alors, Hydragency, ce site est bien vide, alors vous faites quoi ? les créateurs de l’agence ont bien voulu répondre à leurs propres questions, bienvenue dans la FAQ de démarrage ! 

Alors Hydragency, il est bien calme ce site internet ces derniers temps, que se passe t’il ?

Rien de bien dramatique en fait. Nous réalisons un démarrage intéressant, beaucoup de projets et de demandes, et peu de temps pour mettre à jour le site internet autant que nous le voudrions. certes, pour une agence de communication, c’est un peu le comble mais vous savez ce que l’on dit à propos des cordonniers…

Et alors, quels projets passés intéressants ?

Artwork Sir home pour World of SmogIl y a tout d’abord World of Smog, le projet steampunk transmedia que nous suivons depuis près d’un an désormais. Avec l’éditeur Cool Mini Or Not et Panache Animation, nous avons travaillé sur le community management et un peu de conseil pour le lancement du jeu de plateau On Her Majesty’s Service, premier de la lignée produite par les créateurs français de l’univers. Un kickstarter à 25 000$, réussi à plus de 100 000$ ! un démarrage dont nous sommes très heureux !

Il y a eu aussi quelques collaborations avec les étudiants de l’École Nationale Supérieure Louis Lumière, des ensembles de décors et d’accessoires pour des tournages à l’été et à l’automne. Des projets passionnants et de vrais défis pour nous ! nous en parlerons prochainement plus en détails et surtout… avec les photos !

Ajoutons à cela :

  • Personnages en costumes autour d'une voiture de collectionUn événement en partenariat avec Excalibur Europe, l’Ambassade Onirique et l’Académie des fous,
  • Un ensemble de commandes de la Compagnie de Qui ? spécialistes du le spectacle historique,
  • Une soirée à thème Cuba,
  • Un bel événement à la Maison Jules Verne de Amiens,
  • Une prise en main de la stratégie de communication et de développement du bar parisien le Puits Montorgueil.

Et toujours du travail sur le développement de notre studio, aux costumes et aux accessoires !

Effectivement beaucoup de choses pour un démarrage pas en douceur du tout ! Et pour la suite, vous nous promettez quoi ?

décorateur passant de la peinture rouge au solPour la suite, nous continuons avec World of Smog et la Compagnie de Qui, nos partenaires de la première heure, mais aussi avec le Puits Montorgueil qui est un formidable terrain de jeu et d’expérimentation.

Après quelques soucis estival, nous allons aussi pouvoir publier nos derniers travaux de développement du studio Hydra, accessoires-costumes-déco.

Mais notre petit projet prochain c’est le lancement de notre maison d’édition !

Une maison d’édition ?

Oui, après un peu de retard par rapport à notre planning original. 10/6, c’est son nom, fera des publications numériques à tirage limité papier autour des cultures de l’imaginaires. Les premières publications sont prévues au printemps prochain, avec des partenariats dont vous nous direz des nouvelles ! Le thème de ces premières publications n’étonnera personne… le steampunk !

Après toujours une idée derrière les têtes, toujours quelque chose à sortir de son chapeau !

C’est rien de le dire… en attendant, pour les news chaudes et les projets dont on ne peut pas parler pour le moment, une seule adresse, la page facebook Hydragency !


  • 1
Buste de Jules Verne avec des goggles steampunk

La Steam House à Amiens

Le week-end passé, nous étions en compagnie de l’auteur Arthur Morgan pour organiser la première soirée steampunk de la Maison Jules Verne, avec la complicité de son personnel.

La Maison Jules Verne

Sise rue Charles Dubois, à Amiens, la Maison Jules Verne a été celle de l’auteur de 1882 à 1900. C’est un exemple exceptionnel de l’architecture du XIXème, conservé dans sa majeure partie, et racheté en 1980 par la ville d’Amiens pour en faire un monument souvenir de Jules Verne.

Pièce de maison XIXème siècle, carte au sol, vitrinesCe qui nous a le plus frappé dans cette maison, c’est l’intelligence de la scénographie. On entre ici dans un espace immersif, mi-musée mi-maison, où chaque partie est pensée en fonction d’un thème, presque comme si l’on entrait dans une pièce de la maison de l’époque. Cela n’empêche pas pour autant d’y croiser des vitrines de pièces uniques, de la vaisselle de Jules Verne jusqu’aux jeux adaptés de ses œuvres ou encore des objets ayant appartenu à l’auteur. On y trouve encore des maquettes de ses créations, une reconstitution de son bateau, et nombre de mobilier ayant appartenu à Jules Verne, mais aussi à son éditeur, Hetzel.

Sur deux étages et un grenier s’égrainent ainsi les éléments de la vie d’un des plus grands auteurs de la littérature française, habilement mêlés des matérialisations de ses romans, et des retombées et influences de ces derniers.

Le Projet Steam House

Ce lieu à la fois surprenant et plein d’Histoire cherchait à étendre son public, et à amener plus de vie dans la Maison, objectifs que le personnel cherche sans cesse à atteindre et emmener plus loin, depuis des années. Pleinement investis dans leur mission, ils ont ainsi eu l’idée de faire appel à l’auteur Arthur Morgan ainsi qu’à nous-même afin de créer le premier événement steampunk de la Maison Jules Verne, Steam House.

Buste de Jules Verne avec des goggles steampunkLe principe était de montrer qu’encore aujourd’hui Jules Verne fait de nombreux émules, et a gardé une image positive très forte dans le monde entier. Le mouvement culturel et artistique steampunk se réclamant de l’héritage de Jules Verne, il était parfaitement logique de rassembler les deux mondes, Jules Verne de hier et d’aujourd’hui.

Le résultat ? une exposition modifiée, une conférence, et des animations ponctuelles. Nous avons remplacé des pièces des collections habituelles de la Maison par des créations d’artistes steampunk, sans pourtant en changer la scénographie. Les visiteurs étaient ainsi amenés à se poser des questions sur l’oeuvre de Jules Verne, quelle est sa place dans le monde moderne, et à découvrir de manière ludique les deux univers proches.
Arthur Morgan a animé une conférence autour du steampunk réunissant plus d’une cinquantaine de personnes, et tout au long de la soirée le public a pu apprécier quelques passages des romans de Jules Verne en lecture publique, ainsi que des petits concerts donnés par l’artiste musicale Mansara.
Le tout accompagné de nombreux personnages en costume, qu’ils soient simples visiteurs ou membres de l’équipe d’animation…

Pour cette première édition, la Maison a accueilli plus de 200 visiteurs et curieux dans la soirée, entre 19 et 23h. Une belle opération que l’on espère voir reconduite en 2015 !


  • 0
écailles bleues

Top Chronos !

Bonjour à tous !

écailles bleuesEt voilà, le site de lancement Hydragency est entré dans sa phase de dernières retouches, un coup de peinture ici, replacer une écaille là…

Nous tenons à mettre en place une partie blog. Pas que nous aimions particulièrement raconter notre vie, mais nous aimons raconter des histoires. Et puis entre un Facebook qui ne passe vraiment que des médias et un site des contenus fixes, nous avions envie de communiquer plus longuement sur un contenu plus vivant, discuter avec vous, échanger autour de nos travaux et de nos pratiques. Un peu de contenu exclusif et making-off aussi, parce que c’est toujours amusant de voir l’envers du décor !

Ceci est donc le premier billet du Hlog, nous espérons pouvoir en faire régulièrement en fonction de nos travaux, et nous espérons que vous serez nombreux à le lire !


Chercher un article

Catégories